Le rôle de « commune du commerce équitable »?

« Communes du commerce équitable » est une campagne qui a pour objectif de sensibiliser à la thématique du commerce équitable et à tendre vers une consommation responsable. Elle est donc un moyen pour atteindre les objectifs du développement durable (signés par 193 chefs d’Etat dont la Belgique) : et particulièrement l’objectif 12 qui concerne la consommation et la production responsables. A ce titre, une étude menée par le IFDD (Institut Fédéral pour le Développement Durable) stipule que la Belgique a encore de nombreux efforts à fournir pour atteindre cet objectif.

Il faut donc agir ! Commune du commerce équitable est une des nombreuses clés d’action. A travers cette campagne, nous sommes persuadés que la commune peut agir en

  1. Sensibilisant les citoyens et citoyennes à la consommation responsable
  2. Consommant et donc en Montrant l’exemple : montrer que c’est possible, que des alternatives existent et qu’elles sont à la portée de tous.
  3. Mobilisant les acteurs autour du projet

Actuellement, 40 communes de la Wallonie et de la région de Bruxelles Capitale ont obtenu le titre et près de 50 autres communes s’engagent activement à le devenir. Un pas de plus vers un commerce plus juste et respectueux de l’environnement et de l’humain. Nous sommes convaincus que cet engagement peut être plus fort et nous sommes bien décidés à convaincre les futur.e.s élu.e.s à en faire une leur de priorité : la consommation responsable au niveau local!

Depuis le mois de septembre, nous interpellons les candidats et candidates de différentes communes lors des apéros-politiques organisés par le CNCD-11.11.11. Découvrez les résultats pour les communes de Mons, Wavre, Ottignies-Louvain la Neuve et Bruxelles-Ville.

D’autres apéros-politiques ont eu lieu à Namur, Liège, Arlon et Nivelles. Retrouvez les résultats de ces débats sur le site d’achACT : élections 2018.

WAVRE

Wavre, commune de 34.169 habitants, n’est pas une commune qui s’engage activement dans la dynamique « commune du commerce équitable ».

La table de discussion de l’apéro-politique de Wavre portait principalement sur le commerce équitable et les achats durables. Chacun.e des candidat.e.s a reçu un questionnaire à l’issue de la discussion ; vous trouverez les résultats de ce sondage ci-dessous.

Tous les candidat.e.s se sont engagés à inscrire dans la déclaration de politique générale « nos achats de produits alimentaires locaux et venant des pays du Sud tiendront compte du respect de l’humain et de l’environnement » ainsi que « nos achats de vêtements de travail, de sécurité et promotionnels tiendront compte du respect des droits fondamentaux des travailleuses et des travailleurs qui les ont fabriqués ».

Retour sur les discussions avec les différents candidat.e.s :

PS : Kyriaki Michelis, conseillère communale, interpelle « à quand notre prise de position réelle sur une commune équitable ? le travail est à faire ! la route est longue mais commençons par le premier pas ! »

Ecolo : Christophe Lejeune, conseiller, souligne que beaucoup d’initiatives citoyennes comme ‘Wavre en transition’ sont présentes pour porter des thèmes comme la consommation responsable. Pour Ecolo « priorité à l’éducation, donner les moyens à nos enfants de mettre en place un mon équitable ».

CH+ (apparenté cdH) : Benoit Thoreau, conseiller, révèle que « tous les marchés publics devraient intégrer les principes de commerce équitable ». Sa priorité :  « introduire dans les marchés publics des clauses exigeant des produits éthiques ».

LB (apparenté MR) : Françoise Pigeolet, actuelle bourgmestre, s’engage « à intégrer les clauses écologiques et socialement responsables dans nos marchés publics. Un travail concernant l’alimentation durable a d’ailleurs déjà été fait car notre crèche, nos écoles bénéficient de marchés publics intégrant des clauses bio, équitable, de saison et en circuit-court. Françoise Piegeolet n’a pas remis le questionnaire à la fin de la session.

Voici les principaux résultats du qestionnaire: