Pour le titre : 6 critères

La campagne « Communes du commerce équitable » est centrée sur les produits du commerce équitable. Elle promeut de façon large une consommation responsable pour un développement durable, tant au Nord qu’au Sud. C’est pourquoi, en Belgique, un critère supplémentaire vise spécifiquement à soutenir les produits locaux provenant d’une agriculture durable.

Pour obtenir le titre « Commune du commerce équitable », six critères sont à remplir, dans l’ordre et au rythme choisi par chaque commune :

Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà avancé sur certains critères pour s’inscrire dans la campagne.

1.    Autorité communale

Le Conseil communal vote une résolution en faveur du commerce équitable dans laquelle il signifie la participation de la commune à la campagne; il engage l’administration communale à consommer deux produits issus du commerce équitable (dont le café), tant pour ses besoins internes que pour les événements qu’elle organise à destination du public.

2.     
Commerces et Horeca

Des commerces et établissements horeca installés sur le territoire de la commune proposent au moins deux produits du commerce équitable à leur clientèle et visibilisent leur participation à la campagne.

Le nombre d’enseignes requises pour satisfaire à ce critère est directement proportionnel au nombre d’habitants de la commune. Les informations quant aux objectifs quantitatifs se trouvent dans le guide de campagne.

Le responsable du comité de pilotage se charge d’encoder les commerces et établissements participants sur le site web de la campagne.

3.     
Entreprises, organisations et écoles

Des entreprises, des institutions, des organisations, des associations et des écoles de la commune proposent au moins deux produits équitables de façon régulière à leurs travailleurs, leur public ou leurs élèves. Elles communiquent sur leur participation à la campagne.

Le nombre d’acteur engagé doit être représentatif de la taille de la commune. Les objectifs quantitatifs se trouvent ici.

Le responsable du comité de pilotage se charge d’encoder les organismes participants sur le site web de la campagne.

4.     
Communication et sensibilisation

La commune communique régulièrement auprès des médias locaux et via ses propres canaux sur sa participation à la campagne.

Elle organise au moins une action de sensibilisation annuelle sur le commerce équitable à destination du grand public.

5.     
Comité de pilotage

Un comité de pilotage diversifié et représentatif des acteurs locaux est mis en place. Ce comité coordonne les initiatives nécessaires pour l’avancement de la campagne ; il assure l’engagement de la commune dans la durée et mène à l’obtention du titre.

Ce comité ne doit pas nécessairement être complet et très large; il peut évoluer au cours de la campagne. Ce groupe, composé de personnes relais, facilitera au maximum l’implication de citoyens, d’associations, de fonctionnaires, de commerçants ou d’entreprises.

6.    Produits agricoles locaux et durables

Parce que les agriculteurs de chez nous comptent aussi, la commune soutient une nouvelle initiative en faveur de la consommation de produits agricoles locaux et durables.

L’initiative est permanente, ou renouvelée au minimum annuellement s’il s’agit d’un événement ; elle doit être médiatisée.