Toutes les actualités

18/10/2018

Apéro-Politique 2018 : Mons

Le rôle de « commune du commerce équitable »?

« Communes du commerce équitable » est une campagne qui a pour objectif de sensibiliser à la thématique du commerce équitable et à tendre vers une consommation responsable. Elle est donc un moyen pour atteindre les objectifs du développement durable (signés par 193 chefs d’Etat dont la Belgique) : et particulièrement l’objectif 12 qui concerne la consommation et la production responsables. A ce titre, une étude menée par le IFDD (Institut Fédéral pour le Développement Durable) stipule que la Belgique a encore de nombreux efforts à fournir pour atteindre cet objectif.

Il faut donc agir ! Commune du commerce équitable est une des nombreuses clés d’action. A travers cette campagne, nous sommes persuadés que la commune peut agir en

  1. Sensibilisant les citoyens et citoyennes à la consommation responsable
  2. Consommant et donc en Montrant l’exemple : montrer que c’est possible, que des alternatives existent et qu’elles sont à la portée de tous.
  3. Mobilisant les acteurs autour du projet

Actuellement, 40 communes de la Wallonie et de la région de Bruxelles Capitale ont obtenu le titre et près de 50 autres communes s’engagent activement à le devenir. Un pas de plus vers un commerce plus juste et respectueux de l’environnement et de l’humain. Nous sommes convaincus que cet engagement peut être plus fort et nous sommes bien décidés à convaincre les futur.e.s élu.e.s à en faire une leur de priorité : la consommation responsable au niveau local!

Depuis le mois de septembre, nous interpellons les candidats et candidates de différentes communes lors des apéros-politiques organisés par le CNCD-11.11.11. Découvrez les résultats pour les communes de Mons, Wavre, Ottignies-Louvain la Neuve et Bruxelles-Ville.

D’autres apéros-politiques ont eu lieu à Namur, Liège, Arlon et Nivelles. Retrouvez les résultats de ces débats sur le site d’achACT : élections 2018.

MONS – 12 septembre 2018
Mons : Hainaut – 95 220 habitant.e.s

Mons est une commune du commerce équitable depuis septembre 2010. A ce stade, et ce depuis quelques années, la dynamique CDCE s’est fortement essoufflée : le comité de pilotage n’est plus actif, les commerçants et établissements horeca engagés n’existent plus ou ne proposent plus de produits équitables, etc. Bref, le suivi accordé à cette campagne est pauvre et remet en cause le titre de « commune du commerce équitable » de la ville.

Toutefois, nous saluons la renaissance progressive, sous la houlette du Service Environnement de la ville de Mons, du comité de pilotage. Mais la campagne sur Mons a besoin de bien plus !

Apéro-politique Mons 2018

La table ronde du mercredi 12 septembre était dédiée au commerce équitable et plus précisément au titre de « Mons, commune du commerce équitable ». Les discussions étaient constructives entre les candidat.e.s, les associations locales et les citoyen.ne.s présents. Voilà les engagements exprimé par les différents candidat.e.s en fin de session ;

Georges-Louis Bouchez (Mons en mieux – MR) s’engage à introduire des marchés publics durables pour l’ensemble des secteurs de l’administration. Il s’engage également à ce que l’implantation de nouvelles entreprises privés sur le territoire Montois soit cohérente avec une politique de développement durable.

Savine Moucheron (Agora – CDH) – ancienne échevine du développement durable, est à l’origine de la reprise de la dynamique « commune du commerce équitable » depuis fin 2016. Agora s’engage à continuer à travailler avec les écoles et les clubs sportifs afin de les sensibiliser à la consommation responsable pour leur choix de consommation tant alimentaire que vestimentaire (équipements sportifs).

John Beugnies (PTB) n’était pas au courant que la commune de Mons était une commune du commerce équitable ; très peu d’informations à destination du citoyen. Il s’engage à communiquer davantage via le site internet de la commune, le Mons Mag et à sensibiliser les écoles communales sur la thématique.

Fabienne Urbain (PS) s’engage à intégrer les critères « produits locaux » dans les marchés publics.

Charlotte De Jaer (Ecolo) s’engage à faire revivre le comité de pilotage de « commune du commerce équitable » en lui donnant notamment un rôle dans les politiques de développement commercial de la ville. Aussi, elle s’engage à mettre en place une coopérative alimentaire en mettant autour du projet : les agriculteurs locaux, les transformateurs et les pouvoirs publics qui ont des repas dans leurs collectivités.

Vidéo sur : facebook CNCD-11.11.11

Chaque candidat.e a reçu une questionnaire sur la thématique à la fin de la discussion. En voici les résultats principaux :

 

Vous souhaitez rester informé de l'actualité et des événements?
Inscrivez-vous à notre newsletter !