Le rôle de « commune du commerce équitable »?

« Communes du commerce équitable » est une campagne qui a pour objectif de sensibiliser à la thématique du commerce équitable et à tendre vers une consommation responsable. Elle est donc un moyen pour atteindre les objectifs du développement durable (signés par 193 chefs d’Etat dont la Belgique) : et particulièrement l’objectif 12 qui concerne la consommation et la production responsables. A ce titre, une étude menée par le IFDD (Institut Fédéral pour le Développement Durable) stipule que la Belgique a encore de nombreux efforts à fournir pour atteindre cet objectif.

Il faut donc agir ! Commune du commerce équitable est une des nombreuses clés d’action. A travers cette campagne, nous sommes persuadés que la commune peut agir en

  1. Sensibilisant les citoyens et citoyennes à la consommation responsable
  2. Consommant et donc en Montrant l’exemple : montrer que c’est possible, que des alternatives existent et qu’elles sont à la portée de tous.
  3. Mobilisant les acteurs autour du projet

Actuellement, 40 communes de la Wallonie et de la région de Bruxelles Capitale ont obtenu le titre et près de 50 autres communes s’engagent activement à le devenir. Un pas de plus vers un commerce plus juste et respectueux de l’environnement et de l’humain. Nous sommes convaincus que cet engagement peut être plus fort et nous sommes bien décidés à convaincre les futur.e.s élu.e.s à en faire une leur de priorité : la consommation responsable au niveau local!

Depuis le mois de septembre, nous interpellons les candidats et candidates de différentes communes lors des apéros-politiques organisés par le CNCD-11.11.11. Découvrez les résultats pour les communes de Mons, Wavre, Ottignies-Louvain la Neuve et Bruxelles-Ville.

D’autres apéros-politiques ont eu lieu à Namur, Liège, Arlon et Nivelles. Retrouvez les résultats de ces débats sur le site d’achACT : élections 2018.

OTTIGNIES-LOUVAIN LA NEUVE – Élections 2018

Ottignies-Louvain-la-Neuve 31.543 habitant.e.s, sera commune du commerce équitable officiellement dès la fin de mois d’octobre. La commune et les acteurs locaux se sont donc engagés activement en faveur du commerce équitable.

Les élections sont l’opportunité de questionner les engagements et propositions pour la suite du titre. Et oui une commune titrée ne s’arrête pas aux 6 critères de la campagne mais se doit de se fixer des objectifs et un plan d’actions tous les deux ans afin d’aller plus loin dans leurs engagements et de pérenniser la démarche. Nous avons questionné et interpellé les candidat.e.s à ce sujet.

OXFAM-Magasins du monde, achACT et des citoyens partagent la table autour de trois thématiques : Communes du Commerce équitable, Marchés publics et développement commercial.

Tous les candidat.e.s se sont engagés à inscrire dans la déclaration de politique générale « nos achats de produits alimentaires locaux et venant des pays du Sud tiendront compte du respect de l’humain et de l’environnement » ainsi que « nos achats de vêtements de travail, de sécurité et promotionnels tiendront compte du respect des droits fondamentaux des travailleuses et des travailleurs qui les ont fabriqués ». Seul

A la fin de la discussion, les candidat.e.s ont pu compléter une questionnaire – voir les résultats principaux ci-dessous.

Retour sur les discussions avec les différents candidat.e.s :

Philippe Delvaux (Ecolo) s’engage à travailler davantage avec les circuits-courts, à réduire de 40% les émissions de CO2 d’ici à 2030, et à avoir des projets win-win avec les écoles.

Nancy Schroeders (OLLN 2.0) – apparenté MR – affirme très clairement vouloir à intégrer les clauses environnementales, sociales et éthiques dans tous les marchés publics même si le coût est supplémentaire pour les budgets de la ville.

Baptiste Van Tichelen (Kayoux) souhaite que le sujet des marchés publics soit discuté en assemblées citoyennes ouvertes à tous.

Séverine Ovyn (LOCAL.e) affirme la priorité communale est l’éducation et la sensibilisation dès aujourd’hui pour nos futurs citoyens eco-responsables.